Le PET-CT digital, une technologie de pointe au bénéfice de nos patients

L’Hôpital de La Tour se dotait il y a quelques mois d’un PET-CT digital, une technologie de pointe qui offre de nombreux avantages aux patients. Le point sur ces avantages avec le Dr med. Renaud Guignard, spécialiste en médecine nucléaire.

Dans quel(s) domaine(s) utilisez-vous le PET-CT digital et qu’apporte-il de plus pour le patient?

De manière générale, le PET-CT digital permet une approche diagnostique et thérapeutique personnalisée, grâce à la révélation par l’image, de biomarqueurs spécifiques des maladies.

A l’Hôpital de La Tour, nous l’utilisons tout d’abord en oncologie où il joue un rôle décisif à tous les stades de la maladie cancéreuse. En effet, les milliers de capteurs digitaux dont la caméra PET est équipée augmentent de façon significative la précision des examens réalisés. L’extrême sensibilité de ces capteurs à la lumière émise par les cellules cancéreuses favorise l’identification et la localisation précoces des cancers. Cette nouvelle technologie de détection digitale des photons permet ainsi de détecter des tumeurs de moins de 5 mm de diamètre dans tout l’organisme. Avec un diagnostic précoce et surtout plus précis, l’oncologue peut prendre la meilleure décision thérapeutique et les chances de succès du traitement augmentent donc considérablement. Nous offrons d’ailleurs depuis peu la procédure diagnostique la plus innovante à l’heure actuelle pour la détection précoce des récidives du cancer de la prostate. Cette procédure nécessite, outre le PET-CT digital, un traceur particulier (68Ga-PSMA) dont nous sommes les seuls à disposer aujourd’hui sur le canton de Genève.

Enfin, le PET-CT digital permet de déterminer si un traitement est efficace en observant les changements du comportement des cellules cancéreuses traitées de manière beaucoup plus précise que ne le ferait un CT-scan qui observe simplement les modifications de taille des tumeurs. Nous savons aujourd’hui que ces changements de taille sont très insuffisants pour caractériser la réponse aux différentes thérapies anticancéreuses possibles (chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie…).

Cette technologie d’imagerie moléculaire de dernière génération trouve aussi d’autres domaines d’application que l’oncologie. Notamment, elle sert au diagnostic précoce de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, bien avant que cette maladie ne devienne invalidante et que l’IRM ne montre les premières altérations cérébrales, ou dans la recherche des causes de fièvres inexpliquées et la détection de foyers infectieux profonds par exemple.

Quel autre bénéfice ce système offre-t-il aux patients ?

La réduction des doses d’irradiation constitue un autre bénéfice pour les patients. La sensibilité de la caméra est tellement élevée, qu’à qualité diagnostique équivalente avec les caméras PET des générations précédentes, il est possible de réduire de plus de 30% la quantité de radioactivité injectée. L’exposition des patients et du personnel soignant aux rayonnements médicaux est donc réduite dans les mêmes proportions. Avec une augmentation régulière de l’exposition aux rayonnements dits « ionisants» de la population, la radioprotection des personnes est un défi majeur de l’imagerie médicale moderne. La dose peut également être personnalisée en fonction du patient et de sa pathologie.

Le PET-CT digital répond donc aux enjeux d’efficacité et de qualité qui s’imposent dans la pratique moderne d’une médecine personnalisée et hautement spécialisée. En apportant une réponse diagnostique précise et précoce aux médecins demandeurs, cet examen contribue incontestablement à améliorer la prise en charge individuelle de patients présentant des situations cliniques complexes.

L’équipe éditoriale de l’Hôpital de La Tour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.