S’unir pour mettre fin à la tuberculose

 La Tuberculose est l’une des maladies infectieuses causant le plus de décès dans le monde.

La Tuberculose est l’une des maladies infectieuses causant le plus de décès dans le monde.

La Tuberculose est l’une des maladies infectieuses causant le plus de décès dans le monde. En 2014, on estime que 9.6 millions de personnes ont contracté la tuberculose et 1,5 million en sont mortes. En Suisse, 550 personnes sont encore atteintes chaque année.

La tuberculose est provoquée par plusieurs espèces de mycobactéries, le plus fréquemment Mycobacterium tuberculosis. La transmission se fait par inhalation de gouttelettes émises par la toux d’une personne affectée. Les bactéries peuvent persister pendant des décennies dans l’organisme sans provoquer de maladie (infection tuberculeuse latente) et ce n’est que chez environ 10 % des personnes que la maladie se déclare, principalement lorsque le système immunitaire est affaibli (VIH, malnutrition, diabète, …). Dans 80% des cas, la tuberculose touche les poumons mais peut également atteindre tous les organes.

Non traitée, cette maladie est souvent mortelle et le traitement consiste en une combinaison d’antibiotiques pour une durée généralement de six mois. Toutefois la résistance de certaines bactéries est une réalité inquiétante. La tuberculose multirésistante est une tuberculose contre laquelle l’isoniazide et la rifampicine, les 2 antituberculeux les plus puissants, ne sont pas efficaces. L’utilisation incorrecte ou l’arrêt prématuré des antimicrobiens peuvent provoquer ces pharmacorésistances. En 2014, 480 000 personnes ont développé une tuberculose multirésistante dans le monde, dont 9% présentent également une résistance à deux autres classes de médicaments (tuberculose ultrarésistante). En mars 2013, 84 pays avaient signalé au moins un cas de tuberculose ultrarésistante. En Suisse, la prévalence des souches multirésistantes est d’environ 1,5 %.

D’immenses progrès ont été faits ces dernières années et le taux de mortalité de la tuberculose a chuté de 47% entre 1990 et 2015 et près de 43 millions de vies ont été sauvées entre 2000 et 2014. L’assemblée mondiale de la Santé a adopté en mai 2014 une stratégie ambitieuse sur 20 ans visant à mettre un terme à l’épidémie mondiale de tuberculose.

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, l’OMS appelle les gouvernements, les communautés, la société civile et le secteur privé à «s’unir pour mettre fin à la tuberculose». Ces efforts pluridisciplinaires et plurisectoriels permettent d’accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs de développement durable, en contribuant à d’autres domaines tels que l’élimination de la pauvreté, la couverture sanitaire universelle, la santé de la mère et de l’enfant, la protection sociale et la justice.

Le thème «s’unir pour mettre fin à la tuberculose» de l’OMS englobe les 4 sous-thèmes suivants:

  •  Ensemble, nous préviendrons la tuberculose en éliminant la pauvreté
  •  Ensemble, nous dépisterons, traiterons et soignerons mieux la tuberculose
  •  Ensemble, nous mettrons fin à la stigmatisation et à la discrimination
  •  Ensemble, nous stimulerons la recherche et l’innovation

Il est temps de passer à la vitesse supérieure et d’accroître les efforts pour mettre, tous ensemble, un terme à la tuberculose.

Docteur A.B, Younossian

FMH Pneumologie, Médecine interne et Médecine intensive
AFC en médecine d’urgence SSMUS
 
Médecin Responsable
Service de Pneumologie et Unité Cardio-Pulmonaire
Soins Intensifs

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.