Journée Mondiale Sans Tabac

Lors de l’arrêt du tabac, l’accompagnement par des professionnels permet aux patients de se surpasser face à leur dépendance au quotidien et d’atténuer les symptômes de sevrage pour que cette tentative d’arrêt soit la bonne.

La fumée de cigarettes comprend plus de 4000 substances chimiques dont la plupart ont des effets toxiques extrêmement néfastes pour la santé. Parmi toutes ces substances, la seule recherchée par le fumeur est la nicotine. Elle induit très rapidement une forte dépendance, semblable à celle des drogues dures.
Un lien de cause à effet est clairement établi entre le tabac et de multiples affections telles les cancers et les maladies pulmonaires. De plus le tabac est une des causes majeures des maladies cardio-vasculaires à cause du monoxyde de carbone produit lors de sa combustion. Il réduit l’espérance de vie en moyenne de 10 ans et un fumeur sur deux meurt d’une maladie liée au tabac. Le tabagisme a également une influence très néfaste sur la qualité de vie. Arrêter de fumer réduit significativement ces risques, quel que soit l’âge et qu’il y ait déjà ou non une maladie liée au tabac. Il n’est jamais trop tard !

(suite…)

Reprendre confiance en soi grâce au mouvement

Il y a un an, l’équipe de Physiothérapie Cardio-Respiratoire de l’Hôpital de La Tour accompagnait 15 personnes de l’Association Chrysalis-ByPass gastrique aux 10km de marche en soirée du Harmony Genève Marathon.

Cette année, la même équipe accompagne le 6 mai prochain de nouveaux patients, issus de différents groupes de réhabilitation, mais réunis dans un seul et même but: retrouver le plaisir de bouger et reprendre confiance en ses capacités.

(suite…)

8 septembre – Journée Mondiale de la Physiothérapie

Journée Mondiale de la Physiothérapie

Deux équipes de physiothérapeutes forment le pool de rééducation de l’Hôpital de La Tour. Elles travaillent en étroite collaboration et dispensent des soins aussi bien aux adultes qu’aux enfants.

L’équipe de physiothérapie « générale », composée de 25 physiothérapeutes, travaille en interdisciplinarité avec 6 médecins du sport, 2 ergothérapeutes, 2 ostéopathes et 1 podologue.

L’expérience acquise par les partenariats auprès d’équipes et d’athlètes professionnels (Lions de Genève Basket, Swiss Basket, Servette FC, etc…) et la recherche de qualité de nos soins a été reconnue par l’obtention de l’accréditation par Swiss Olympic de Medical Center de référence pour les sportifs d’élite du pays. Notre but est de maintenir ou de restaurer une fonction optimale du système musculosquelettique du patient sédentaire au sportif professionnel.

De concert avec les chirurgiens orthopédistes, nous vous proposons également une prise en charge préopératoire jusqu’à la reprise des activités de la vie quotidienne ou sportives.

(suite…)

L’association Chrysalis Bypass gastrique a relevé le défi

Association Chrysalis, bypas gastrique

Le 7 mai dernier a eu lieu la marche du Marathon de Genève : 10Km de marche en soirée, dans la campagne Genevoise. 10 Km : une distance qui a longtemps paru inaccessible aux membres de l’association Chrysalis Bypass gastrique. Or en ce samedi 7 Mai, sponsorisées par l’Hôpital de La Tour, 15 personnes de cette association ont relevé le défi avec enthousiasme.

Mais revenons un peu en arrière : Chrysalis Bypass gastrique est une association de patients créée en juin 2015 visant à permettre aux personnes obèses ou ayant été obèses, au bénéfice d’un traitement conservateur ou chirurgical, de se réunir lors de soirées mensuelles à thème et de se retrouver pour des évènements tels que la marche du marathon.
En coulisse, la préparation s’est faite bien en amont de cet évènement. Quel est le chemin parcouru par ces participants avant de pouvoir cueillir les fruits de tels efforts ?

(suite…)

Journée Mondiale Sans Tabac

Journée mondiale dans tabac

Journée mondiale sans tabac

La fumée de cigarettes comprend plus de 4000 substances chimiques dont la plupart ont des effets toxiques extrêmement néfastes pour la santé. Parmi toutes ces substances, la seule recherchée par le fumeur est la nicotine. Elle induit très rapidement une forte dépendance, semblable à celle des drogues dures.
Un lien de cause à effet est clairement établi entre le tabac et de multiples affections telles les cancers et les maladies pulmonaires. De plus le tabac est une des causes majeures des maladies cardio-vasculaires à cause du monoxyde de carbone produit lors de sa combustion. Il réduit l’espérance de vie en moyenne de 10 ans et un fumeur sur deux meurt d’une maladie liée au tabac. Le tabagisme a également une influence très néfaste sur la qualité de vie. Arrêter de fumer réduit significativement ces risques, quel que soit l’âge et qu’il y ait déjà ou non une maladie liée au tabac. Il n’est jamais trop tard !
En Suisse une personne sur trois fume (32% des hommes et 24% des femmes): un des plus fort taux d’Europe. L’arrêt est difficile même quand on est conscient des risques du tabagisme. Le sevrage est un long processus impliquant de se libérer de la dépendance physique et psychique, liée à la nicotine et au changement des habitudes. Arrêter c’est aussi apprendre à vivre sans cigarettes dans toutes les situations où l’on fumait auparavant !

(suite…)

Diabète et activité physique à La Tour

Cardio-Tour_-6A l’occasion de la La Journée Mondiale de la Santé dont le thème est le diabète cette année, nos Physiothérapeutes vous présentent le programme DIAfit.

Le diabète de type 2 est un désordre métabolique résultant de l’incapacité de l’organisme à produire suffisamment d’insuline ou à l’utiliser normalement. Il concerne 90 à 95% des diabétiques. Il est différent du diabète de type 1 où le pancréas ne produit plus d’insuline et oblige le patient à s’administrer cette insuline (injections, pompe à insuline). Le diabète est favorisé par l’âge, le surpoids, et le manque d’activité physique. En Suisse, on compte environ 250 000 diabétiques : près d’une personne sur 6 âgée de plus de 65 ans présente un diabète. Cette fréquence a presque doublé en 5 ans.
A la base du traitement du diabète de type 2 : des saines habitudes de vie (alimentation, activité physique) et si elles ne suffisent pas, des médicaments peuvent être utilisés.

(suite…)